• Accueil
  • Impact: Rémi Garde aime la profondeur de son club

Impact: Rémi Garde aime la profondeur de son club

Impact: Rémi Garde aime la profondeur de son club Photo: La Presse canadienne

À la suite de l'échec crève-coeur de samedi dernier, le temps est-il déjà venu d'apporter des changements au onze partant de l'Impact de Montréal?

Rémi Garde n'a pas donné de réponse définitive à cette question, mais si on décortique ses propos, il y a lieu de croire qu'il amorcera le duel contre Orlando City samedi avec le même groupe de joueurs que lors des parties à San Jose et à Houston.

Si jamais l'entraîneur-chef de l'Impact décidait de modifier son alignement de départ, il ne faudrait alors pas se surprendre de voir Harry Novillo disputer un premier match cette saison. L'attaquant français s'est entraîné avec ses coéquipiers au cours des derniers jours, faisant assez bonne impression, et il les a accompagnés sur le vol vers la Floride.

«Harry a bien travaillé. Tout ce qu'il a pu faire pendant cette période, tout ce qu'on lui a demandé de faire en fonction de ses possibilités, il l'a fait. Oui, il pourrait (amorcer un match), mais il y a aussi des joueurs qui se sont entraînés et qui sont compétitifs. Je le prends comme une possibilité supplémentaire. Il reste 32 matchs dans la MLS, il faut faire les choses correctement. Mais je suis très content de l'évolution»

L'entraîneur-chef de l'Impact a servi une réponse dans le même genre au sujet de Mathieu Choinière. L'athlète de 20 ans de Saint-Alexandre s'est présenté comme substitut lors de chacune des deux premières parties de la formation montréalaise, incluant la totalité de la deuxième demie contre le Dynamo de Houston, en relève à Orji Okwonkwo.

Tout en évitant de se commettre, Garde en a profité pour manifester sa confiance à l'endroit de ses joueurs de réserve.

«Je ne peux faire débuter que 11 joueurs. On est dans une période où l'équipe a besoin de repères et de stabilité. Les essais, je les ai faits aussi pendant la période de préparation. Maintenant, comme pour le retour de Harry, çe n'est pas la peine de brusquer les choses et de tout vouloir changer parce qu'on a raté un match et surtout, une première mi-temps. Parce que j'ai revu le match à Houston et sur la deuxième mi-temps, il y avait quand même des choses un peu plus intéressantes dans le jeu. Il ne faut pas tout brusquer, mais encore une fois tous les joueurs dont on parle sont compétitifs.»

Après deux sorties inégales, l'Impact croisera le fer avec une formation qui sera à la recherche d'une première victoire, après deux verdicts nuls consécutifs pour lancer la campagne.

L'Impact de Montréal affrontera cet après-midi le Orlando FC, à 16h. Le match sera présenté au 98,5 FM à compter de 15h30.

«On les a regardés, on a observé leurs deux premiers matchs. C'est une équipe qui peut mettre beaucoup d'intensité, qui peut être très physique, surtout chez elle. Ils ont maintenant Nani qui a été et qui est encore un très grand joueur, il l'a prouvé en Europe. Ils ont (Tesho) Akimlele, (Chris) Mueller, (Dom) Dwyer. Ça fait de beaux atouts offensifs, mais on n'y va pas en victimes, on n'y va pas en équipe qui ne veut que subir. Au contraire, je veux voir mon équipe conquérante, comme elle l'a été à San Jose»

Une victoire contre Orlando serait la bienvenue, car elle permettrait aux joueurs de l'Impact d'aborder une pause d'une semaine sur une note positive et de faire oublier la décevante défaite contre Houston. L'attaquant Ignacio Piatti a d'ailleurs beaucoup insisté, jeudi matin, sur le besoin d'écarter ce revers aux mains de Houston.

«Le match à Houston, je ne le regarde pas. On n'était pas bien et il faut l'oublier. Il faut s'entraîner, il faut travailler, il faut prendre des points quand on joue à l'extérieur»

En direct de 19:00 à 22:00
2117
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.