• Accueil
  • «Nous devons prendre nos responsabilités» -Andrew Shaw

«Nous devons prendre nos responsabilités» -Andrew Shaw

«Nous devons prendre nos responsabilités» -Andrew Shaw Photo: La Presse canadienne

Claude Julien avait affirmé plus tôt cette semaine que le dernier droit serait un baptême de feu pour son jeune noyau et ce fut le cas jeudi soir, quand le Canadien a été complètement déclassé par les Islanders de New York en première période.

L'attaquant Andrew Shaw avait déclaé après cette rencontre que certains trios ou joueurs prenaient parfois des soirées de congé, ce qui expliquait les insuccès de l'équipe depuis quelques semaines. Shaw a répété les mêmes propos après l'entraînement de vendredi, tout en se permettant aussi une autocritique.

«Je dois aussi l'entendre. Je n'ai pas été parfait tous les soirs, a dit Shaw. Nous devons prendre nos responsabilités. Nous devons aller sur la patinoire et travailler, nous devons y aller d'un dernier effort. Nous vivons nos séries alors que nous voulons grimper au classement. [...] Nous sommes tous des adultes, nous pouvons accepter la critique. (...) Si je ne joue pas bien, je veux que quelqu'un me le dise. Et je vais faire la même chose pour les autres.»

Claude Julien a rappelé qu'il était normal que les joueurs se critiquent les uns les autres.

«Les équipes qui ont du succès savent séparer le personnel du professionnel, a mentionné Julien. Quand votre meilleur ami au sein de l'équipe ne fait pas sa part, vous lui dites. Ce n'est pas personnel, c'est professionnel. Quand les gars comprennent ça, quand ils sont capables de séparer ces choses-là, ça tourne habituellement en votre faveur.»

Une part du noyau de l'équipe en est à une première course aux séries dans la LNH. Cela inclut bien sûr la recrue Jesperi Kotkaniemi, mais aussi des joueurs comme Max Domi.

«À ce temps-ci de la saison, nous étions habituellement qualifiés depuis un bon moment ou déjà éliminés, a rappelé Gallagher. C'est une situation nouvelle pour beaucoup de membres de l'équipe. Nous devons saisir cette occasion, être prêts à relever ce défi. C'est une occasion de réussir quelque chose de spécial.»

«Vous devez penser à tout le travail effectué depuis le début de la saison. Si nous ne parvenons pas à en donner un peu plus, tout ce que nous avons fait jusqu'ici aura été pour rien, a déclaré Shaw, qui a connu des courses aux séries lors de ses années avec les Blackhawks de Chicago. Nous devons avoir cette mentalité. Nous devons puiser dans nos ressources, passer à la vitesse supérieure et continuer sur cette lancée.»

Pour passer à la vitesse supérieure, le Canadien devra retrouver les bases qui ont fait son succès jusqu'ici. Selon Julien, la fatigue n'a rien à voir avec la baisse de régime de son équipe depuis un mois, même si elle a disputé 11 de ses 15 derniers matchs à l'étranger. Le Canadien a présenté un dossier de 6-9-0 au cours de cette séquence.

«Nous devons être meilleurs dans les petits détails, a affirmé Julien. Ça peut vouloir dire d'être mieux préparés à affronter un adversaire coriace dès la première période. Vous devez être prêts à finir les jeux. Revenir appuyer les défenseurs, l'échec-avant, le repli rapide pour créer des revirements, ce sont des choses que vous devez appliquer, sans quoi ça pourrait vous faire mal.»

Julien a donc mis l'accent sur les batailles le long des rampes et autour du filet lors d'un entraînement intense, vendredi. Il avait aussi remanié un peu ses trios.

Artturi Lehkonen était à la gauche de Max Domi et Andrew Shaw, tandis que Jonathan Drouin était de retour à la gauche de Jesperi Kotkaniemi et Joel Armia.

La première unité était toujours composée de Tomas Tatar, Phillip Danault et Brendan Gallagher, et la quatrième, de Paul Byron, Nate Thompson et Jordan Weal.

Mike Reilly était le défenseur en trop. Le gardien Carey Price était le seul joueur absent sur la patinoire du Complexe sportif Bell.

Le Canadien accueillera les Blackhawks, samedi. Il s'agira d'un autre match critique dans la course aux séries.

«Ce n'est pas en raison d'un manque de volonté que nous n'obtenons pas les résultats souhaités, a dit Gallagher. Parfois, nous devons peut-être prendre de meilleures décisions, mieux saisir le contexte dans lequel nous nous retrouvons lors d'un match. Le sentiment d'urgence devrait être plus fort.»

Questionné à savoir pourquoi le sentiment d'urgence n'avait pas semblé très fort face aux Islanders, Shaw y est allé d'un message clair.

«Je ne peux pas dire pourquoi il n'était pas là, mais je peux vous dire qu'il le sera lors du prochain match»

Ségal le midi

Ségal le midi

avec Myriam Ségal

En direct de 11:00 à 14:00
1448
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.