12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Est-ce la fin pour Evan Bush à Montréal?

Est-ce la fin pour Evan Bush à Montréal?

Est-ce la fin pour Evan Bush à Montréal?Minas Panagiotakis / Getty Images Sport
Evan Bush, gardien de l'Impact de Montréal

Alors que Thierry Henry est retourné chez lui, à Londres, lundi, l'Impact a les yeux rivés sur le repêchage d'expansion qui aura lieu mardi soir à 17h30.

 Les équipes de Nashville et Miami sélectionneront cinq joueurs chacun pour un total de 10 joueurs.

Les cinq équipes qui ont perdu des joueurs l’an dernier ne font pas partie du processus, c’est donc dire que seulement 18 clubs ont dû exposer des joueurs cette année, dont l’Impact.

Evan Bush trouvera-t-il preneur?

À la surprise de plusieurs, le gardien Evan Bush n’a pas été protégé et pourrait quitter Montréal sans que l’Impact n’en obtienne quoi que ce soit en retour.

Les choses changent vite dans la MLS, il y a un an, l’Impact vendait son jeune gardien québécois Maxime Crépeau à Vancouver pour 50 000$ pour donner toute la place à Bush. Ce dernier a signé un contrat de plus d’un million de dollars avec l’Impact pour jouer le rôle de numéro un, pour au moins encore trois ans.

Mais après une décevante saison 2019, où Bush a perdu son poste en fin de saison au profit de Clément Diop, Bush se retrouve exposé au repêchage d’expansion. Pire encore, on dirait, d’après la stratégie de l’Impact, que l’on désire le voir partir.

Imaginez, le club a protégé des joueurs dont les prêts sont terminés. Ces derniers auraient eu peu de chances d’être réclamés et pourtant, l’Impact les a tout de même préférés à son gardien numéro un.

Bush, le dernier des Mohicans

Le réveil a dû être brutal pour Evan Bush samedi matin en apprenant la nouvelle. Bush, dont les filles vont à l’école en français et qui a lui-même appris la langue d’ici, est devenu un vrai montréalais qui passe même ses hivers ici. L’Américain ne retourne en Ohio que durant le temps des fêtes.

Bush est à Montréal depuis 2011, la dernière année de l’Impact en NASL. Il a joué le rôle de second jusqu’en 2014, derrière les Bill Gaudette, Donovan Rickets, Greg Sutton et Troy Perkins, avant de prendre le poste de numéro un en 2015.

En tout, il a disputé 166 matchs de la saison régulière, 21 matchs de championnat canadien ou de la Ligue des champions et 8 matchs éliminatoires. Il a aussi remporté à deux reprises le titre de joueur défensif de l’année chez l’Impact (2011 et 2018).

Il détient aussi plusieurs records de franchise, toutes ligues confondues. Mais, aujourd’hui, tout est sur le point de changer pour Bush si Miami ou Nashville le réclame.

Celui qui a survécu à de nombreuses tempêtes chez l’Impact depuis son arrivée en 2011, risque lui aussi de quitter le navire.

Des ententes avec les clubs d'expansion?

En 2019 il a encaissé 295 000$, un salaire qui risque de monter quelque peu en 2020. Cela peut paraitre beaucoup en MLS, mais la vérité c’est que si Bush joue comme il l’avait fait en 2018, il s’avérera une aubaine l’an prochain.

Il est surprenant de voir l’Impact exposer celui qui a été le visage de la campagne marketing du club en 2019, avec ces fameux panneaux publicitaires où on voyait le cerbère montréalais, les deux pieds dans l’eau, écarter les bras devant le pont Jacques-Cartier. Y’a-t-il une stratégie cachée derrière tout cela? Pas impossible.

L’Impact pourrait déjà avoir des ententes avec les clubs d’expansions, qui pourraient changer la donne ce soir lorsque le repêchage aura lieu.

Et les autres?

Les autres joueurs exposés par l’Impact ont peu de chance d’être sélectionnés ce soir.

Zachary Brault-Guillard appartient à l’Olympique Lyonnais et pourrait ne jamais revenir en MLS, Omar Browne et Jeisson Vargas jouent ailleurs aussi. Anthony Jackson-Hamel est considéré comme un joueur étranger aux États-Unis. Ken Krolicki et Amar Sejdic n’ont pas encore prouvé qu’ils appartiennent vraiment à cette ligue.

Rod Fanni et Bacary Sagna sont des vétérans sans contrat qui n’auraient pas l’obligation de se rapporter à un club qui les sélectionnerait. Jorge Corrales n’a rien cassé en MLS et Maxi Urruti et Rudy Camacho gagnent beaucoup trop cher pour ce qu’ils donnent.

Selon les informations obtenues par le 98.5 Sports, Theirry Henry a peu participé au processus du choix des joueurs protégés, faisant plutôt confiance à ses collègues Vassili Cremanzidis et Olivier Renard.

En direct de 09:30 à 11:00
4062
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.