12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Le calendrier de LNH: «Ça frise un peu le ridicule» -Dany Dubé

Le calendrier de LNH: «Ça frise un peu le ridicule» -Dany Dubé

Le calendrier de LNH: «Ça frise un peu le ridicule» -Dany Dubé

Le Canadien disputera un deuxième match en deux soirs, samedi soir, quand il fera face aux Stars de Dallas.

Il s’agira aussi du quatrième match du Tricolore en six jours.

Et, comble de malheur, les joueurs des « Stars ont les pieds sur le pouf », pour reprendre l’expression de l’animateur Jérémie Rainville à l’émission Bonsoir les sportifs.

Les Stars ont vaincu les Maple Leafs, à Toronto, jeudi, et ils étaient déjà à Montréal vendredi après-midi.

« J’ai dénoncé plusieurs fois cette situation et pas juste pour le Canadien. Je trouve assez ridicule que pour un match à la maison, tu reviens d’un voyage et l’adversaire t’attend les pieds sur le pouf. Ils n’ont pas joué, eux autres.

« Il faudra que chaque fois que les équipes se rencontres sur des deux-en-deux, il faudrait que l’équipe adversaire ait aussi un match à jouer. Je comprends toute la gymnastique des calendriers, de la disponibilité des arénas, mais le net, net, c’est que ça frise un peu le ridicule. »

En fait, c'est le calendrier au complet qui serait à revoir.

« Tu surcharges les joueurs-clés. Parce que là, ne nous trompons pas, ce n'est pas le joueur de quatrième ligne qui paie pour ça. Ce sont les joueurs-clés. Eux, les trois matchs en quatre soirs, ils se font piocher et courir après... Ce n'est pas normal quand la business prend le dessus sur les préoccupations sportives ».

En direct de 20:30 à 00:00
2120
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.