• Accueil
  • « On a un DG qui a tenu parole! » -Luc Brodeur-Jourdain

« On a un DG qui a tenu parole! » -Luc Brodeur-Jourdain

« On a un DG qui a tenu parole! » -Luc Brodeur-JourdainPC Archives

Luc Brodeur-Jourdain, maintenant dans l’équipe d’entraineurs des Alouettes, n’a pas caché son sourire lorsqu’il a été questionné sur le repêchage, vendredi, lors d’un point de presse virtuel.

La semaine dernière, les neuf équipes de la Ligue canadienne de football ont procédé au repêchage annuel et les Alouettes ont sélectionné 5 Québécois parmi leurs 10 choix. 

« Ce que j’en pense c’est qu’on a un directeur général (Danny Maciocia) qui a tenu parole! Nous avons obtenu beaucoup de joueurs locaux et athlétiques qui pourront nous aider rapidement sur les unités spéciales. »

« J’ai envoyé un message à monsieur (Marc-Antoine) Dequoy. Je sais qu’il a une belle opportunité au sud de la frontière et je lui souhaite la meilleure des chances. Mais la porte sera grande ouverte pour lui ici s’il y a un retour dans la LCF. »

Dequoy a été le premier choix des Alouettes dans ce repêchage, en deuxième ronde, puisque les Alouettes n'avaient pas de choix de premier tour.

Retour à la compétition

Le commissaire de la LCF Randy Ambrosie a indiqué jeudi qu’il y avait une réelle chance que la saison soit perdue, mais LBD n’a pas voulu être trop pessimiste. 

« Je crois qu’il est important dans la vie de toujours aussi regarder le pire scénario. Personnellement, je demeure optimiste. Je crois qu’il y a des façons de pouvoir jouer. Nous nous sommes tous adaptés dans nos vies pour continuer d’aller de l’avant et le sport devra faire pareil. Il faudra faire preuve de créativité. »

Mais au Québec, la situation est plus grave qu’ailleurs. L’Impact a vu sa demande pour rouvrir le Centre Nutrilait être refusée, jeudi. Pendant qu’ailleurs au Canada, on commence à rouvrir les gymnases et centres d’entrainement.

« C’est sûr que c’est plate de voir ça. Je crois vraiment que les gens ici respectent les règles de distanciation, je le vois autour de moi. Mais c’est juste dommage. Ça prend toujours un premier et un dernier, malheureusement. »

« Ce que je trouve difficile c’est la situation des joueurs de ligne. Pour maintenir ce genre de physique, il faut lever de grosses charges. Ce n’est pas tout le monde qui a ce type d’équipement à la maison. Il faut être très créatif. »

Brodeur-Jourdain a avoué mourir d’envie de retrouver son équipe et le terrain de jeu.

En attendant la reprise 

Pendant ce temps, l’ancien joueur de ligne a accepté de devenir l’ambassadeur du programme Blitz Purolator contre la faim.

« Quand je suis né, ma mère n’avait que 17 ans, ma sœur est venue peu de temps après. Mais j’ai été chanceux, car j'avais une mère qui avait les priorités à la bonne place et on n’a jamais manqué de nourriture. Mais ce n’est pas le cas de tous, donc j’ai décidé de m’impliquer. »

« Je veux que les gens sachent que la vraie « game » elle se joue maintenant. Le problème du manque de nourriture n'a pas soudainement disparu. Tous les dons que feront les partisans seront versés à la cause, donc donnez généreusement. »

En direct de 10:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.