Ligue canadienne | Jouer ou ne pas jouer?

Ligue canadienne | Jouer ou ne pas jouer?Brent Just/Getty Images
Déconfinement dans plusieurs pays - Retour progressif des sports professionnels.

11:16

La Ligue canadienne de football est en péril. C’est ce que soutient le commissaire Randy Ambrosie qui a demandé un don auprès du gouvernement canadien afin de pouvoir survivre à la pandémie.

Comme l’explique Ray Lalonde au micro de Paul Houde, on peut englober les neuf formations du circuit en trois groupes distincts.

« Les trois gros marchés, Toronto, Montréal et Vancouver, ce sont eux qui souffrent le plus. C’est un gros défi pour eux, surtout à Toronto en raison de la concurrence sportive. »

« Tu as trois équipes, Saskatchewan, Winnipeg et Calgary, qui font de l’argent. Et trois autres, Hamilton, Ottawa et Edmonton qui, mettons, sont rentables. Mais pas plus. Finalement, c’est une ligue qui est vulnérable ».

Le président et propriétaire des Lions de la Colombie-Britannique a soutenu que s’il n’y avait pas de championnat cette saison, il ne pensait pas que son équipe pourrait survivre à Vancouver.

Mais est-ce ça vaut la peine de perdre de l’argent pour jouer? Sans spectateurs dans les gradins, toutes les équipes de la LCF seraient largement dans le rouge de plusieurs millions de dollars, ne fut-ce qu’en raison des salaires des joueurs à payer.

« Honnêtement? Tu es quasiment mieux de ne pas jouer pour ne pas perdre autant d’argent. Car dès que tu joues, tu es obligé de payer tes joueurs. »

On écoute le segment de LCF de 1:45 à 5:35…

En direct de 10:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.