• Accueil
  • Les Alouettes veulent démystifier le racisme

Les Alouettes veulent démystifier le racisme

Les Alouettes veulent démystifier le racismeMinas Panagiotakis/Getty Images
Le président des Alouettes de Montréal Mario Cecchini

18:19

Dans la foulée du meurtre de George Floyd aux États-Unis et du mouvement Black Lives Matter qui a suivi, les Alouettes de Montréal ont saisi l’occasion afin de sensibiliser plus que jamais tous les membres de l’organisation.

Lors d’une rencontre via zoom, le quart-arrière Vernon Adams jr, l’entraîneur-chef Khari Jones et le secondeur Hénoc Muamba ont parlé de leurs expériences personnelles face au racisme.

En conversation avec Jérémie Rainville, le président des Alouettes Mario Cecchini a expliqué le contexte et le contenu de la réunion très particulière.

« Nous avons beaucoup d’Afro-Américains. Nous avons beaucoup de joueurs noirs, évidemment, et au sein de l’équipe d’entraîneurs aussi. Ce n’était pas une occasion à laisser passer. Et il faut que ça continue. Il ne faut pas que ça arrête là. Il y a des choses à changer », explique le président.

Mario Cecchini estime que les membres ont apprécié l’expérience et que certaines histoires racontées par Adams, Jones et Muamba ont impressionné leurs coéquipiers.

« Vernon a expliqué qu’il fréquentait une amie dont le père ne l’aimait pas. Mais quand il a su qu’il s’agissait d’un joueur de football, là, il a trouvé ça cool et il l’a accepté. 

« Même si l’intention de la personne était meilleure, ou bonne, si je peux aller jusque-là, et bien, elle fait mal. Parce que ça veut dire que c’est le sportif, c’est le gilet qui est accepté. Ce n’est pas l’individu. »

Et Adams expliquait que derrière le gilet, il y a des individus. Des êtres humains.

L’histoire de Muamba, qui vient de la République du Congo, a aussi soulevé l’intérêt.

On écoute le président des Alouettes...

En direct de 00:00 à 03:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.