• Accueil
  • COVID-19 | L’Impact se cherche un domicile aux États-Unis

COVID-19 | L’Impact se cherche un domicile aux États-Unis

COVID-19 | L’Impact se cherche un domicile aux États-UnisPhoto: Minas Panagiotakis / Getty Images
Le joueur de l'Impact, Samuel Piette

La saison régulière de la MLS devrait commencer la semaine prochaine. Dès le lendemain de la finale de tournoi MLS is Back (entre Orlando et Portland), les équipes de Nashville et Dallas reprendront du service.

Selon le site web The Athletic, c’est au Texas que les deux équipes s’affronteront pour deux matchs consécutifs les 12 et 16 août.

Rappelons que ces deux clubs ont du rattrapage à faire, ayant tous deux raté le tournoi estival, à cause d’éclosions du virus dans leur formation.

Pour ce qui est des autres équipes de la MLS, il faudra attendre au weekend du 21 août pour les revoir en action, incluant les équipes canadiennes.

Au cours du premier mois de la reprise des activités, les équipes canadiennes (Vancouver, Toronto et Montréal) ne joueront qu'entre elles.

Il n’est pas impossible que des spectateurs soient même admis dans les stades, avec les rassemblements de plus de 250 personnes qui sont maintenant acceptés au Québec.

Après?

Une fois cette ronde de matchs canadiens terminés, qu’adviendra-t-il des clubs du Canada, qui devront voyager aux États-Unis pour disputer des matchs? Ils devront aussi acceuillir des formations amércianes. En tout, la MLS désire ajouter 18 matchs de plus pour chaque équipe cet automne, pour arriver à un total de 23 matchs de saison régulière.

Toujours selon The Athletic, l’Impact de Montréal serait à la recherche d’un lieu, dans le nord-est des États-Unis.

La santé la publique a refusé de réduire la période de quarantaine des joueurs de l'Impact à leur retour d’Orlando. Et ce, malgré des tests administrés sur une base presque quotidienne.

L’Impact en est à sa 13e journée d’isolation aujourd’hui, et devrait pouvoir reprendre les entrainements sous peu.

Il devient donc impossible, comme les Blue Jays de Toronto au Baseball majeur, d'accueillir des équipes américaines en sol canadien.

Le Toronto FC avait déjà indiqué publiquement, il y a 10 jours, qu'il cherchait un site où s’installer aux États-Unis. Pour sa part, Vancouver serait en discussion avec Portland présentement, dans le but de partager leur stade pour la seconde phase de la relance de la saison régulière.

Les joueurs des trois équipes canadiennes pourraient de nouveau devoir quitter leur famille pour une longue période de temps, dans le but de s’installer dans une autre ville. Une réalité qui risque de froisser plusieurs joueurs.

En direct de 00:00 à 03:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.