• Accueil
  • Alvarez vs Smith, la finale avant la finale

Alvarez vs Smith, la finale avant la finale

Alvarez vs Smith, la finale avant la finaleGetty Images

À deux semaines du combat éliminatoire entre Eleider Alvarez et Joe Smith Jr, le promoteur de ce dernier, Joe DeGuardia, ne se peut plus d’attendre.

Il faut comprendre que DeGuardia travaille depuis des années à tenter de mettre son protégé dans le ring contre un boxeur de l’écurie d’Yvon Michel. Il faut remonter à il y a plusieurs années pour comprendre toute l’histoire.

« Nous sommes passés près d’organiser un combat entre Joe et Adonis Stevenson, mais finalement, ça n’a pas fonctionné, a expliqué De Guardia. On devait aussi faire un combat avec Artur Beterbiev, mais ça non plus ça n’a pas marché. Et finalement, ce duel avec Alvarez devait avoir lieu le mois dernier, mais à cause de la blessure d’Eleider, on a dû repousser la date du combat. »

Malgré toutes ces embuches, DeGuardia n’en veut pas au promoteur québécois.

« Je suis un avocat de métier, ça fait partie de la business. On travaille ensemble et quand c’est terminé, il faut passer à autre chose. Je respecte Yvon à l’extérieur du cadre du travail, maintenant espérons que nous aurons un bon combat dans deux semaines. »

C’est le 22 août à Las Vegas que s’affronteront finalement les deux combattants qui aspirent au titre mondial de la WBO. 

Finale avant la finale

Smith (25-3, 20 K.-O.) a trébuché à quelques reprises dans les dernières années, s’inclinant à deux reprises par décision unanime. Mais pour DeGuardia, Smith a beaucoup appris lors de ces défaites.

« Contre Sullivan Barrera, Joe a envoyé son adversaire au tapis dès le premier round et il a tenté de l’achever immédiatement. Malheureusement, il s’est fait fracturer la mâchoire au troisième round. Mais il a complété le combat quand même, ça démontre sa ténacité. »

Même si Smith (30 ans) est six ans plus jeune qu’Alvarez (36 ans), ce type de manque d’expérience de Smith, jouera en la faveur d’Eleider.

« À la boxe, l’expérience est tellement importante. Je ne pense pas que l’Alvarez d’il y a cinq ans aurait ce même type d’avantage. Donc pour moi l’écart d’âge joue plus en faveur du vétéran. »

Le gagnant de ce duel ira affronter pour le titre le gagnant d’autre combat éliminatoire entre les Russes Umar Salamov et Maksim Vlasov.

« Joe est le genre de gars qui a besoin de motivation, et là il est motivé au possible. Il veut cette ceinture autour de sa taille. Et on va se le dire, même si c’est un combat éliminatoire, on peut dire que ce duel, c’est la finale avant la finale. »

Performances en dents de scie

À l’instar de Smith, Alvarez (25-1, 13 K.-O.) a aussi connu des hauts et des bas dans les dernières années.

Il est capable du meilleur comme du pire. Qui ne se souvient pas de son retentissant K.O. face à Sergey Kovalev? Mais ensuite, dans le combat revanche, Alvarez ne s’est tout simplement pas présenté.

Souvent, Alvarez livre des combats soporifiques, où on reste sur notre appétit. Ajoutez à cela plusieurs petites blessures lors des dernières années.

« Il n’y a pas un athlète qui occasionnellement ne livre pas la marchandise. Mais on peut dire ce que l’on veut d’Alvarez, c’est un gagnant. Sa fiche le montre, 25 victoires et une défaite. Peu importe comment il s’y prend, il gagne. Maintenant, Joe ne doit pas tenter de deviner lequel des deux visages d’Alvarez il affrontera le 22, il doit simplement se concentrer sur son plan de match. Il sait ce qu’il a à faire.»

DeGuardia ne s’est pas caché, il aime les chances de son poulain dans ce combat.

« J’ai hâte que ça commence, car pour moi, c’est le meilleur combat organisé depuis la reprise des activités. Nous avons tous les ingrédients pour que ce soit le combat le plus excitant de l’été! »

 

En direct de 18:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.