• Accueil
  • Championnat canadien | L’Impact a sa destinée entre ses mains

Championnat canadien | L’Impact a sa destinée entre ses mains

Championnat canadien | L’Impact a sa destinée entre ses mainsSamuel Piette (98.5 Sports)

Il y a une semaine, le destin du tournoi du championnat canadien, version MLS, semblait déjà réglé. Le Toronto FC avait le vent dans les voiles avec neuf points en poche en trois matchs. L’Impact et les Whitecaps ne semblaient tout simplement pas être dans la même classe.

Mais voilà qu’aujourd’hui, le tableau est complètement ouvert. Les Torontois trônent toujours au sommet avec neuf points, mais il ne leur reste qu’un match à jouer. L’Impact est second avec six points, mais avec encore trois matchs à disputer. Et Vancouver, avec trois points, occupe le dernier rang tout en demeurant mathématiquement en vie.

Après la défaite surprise des rouges à Vancouver le week-end dernier, l’Impact se retrouve dans le siège du conducteur. Montréal a sa destinée dans ses mains. Une victoire demain soir face aux Torontois les placerait dans une excellente position pour se qualifier pour la finale.

Par contre, une défaite ferait très mal et garantirait virtuellement la qualification des Torontois. 

« Je pense que nous sommes dans une excellente position, a expliqué le milieu de terrain Samuel Piette. Nous sommes bien reposés, nous n’avons pas voyagé récemment et nous jouons à domicile. Je sais qu’ils sont bons, mais nous à l’interne, on a toujours su qu’ils étaient prenables. »   

Les deux équipes ont perdu un élément important lors des deux derniers matchs entre les deux équipes. Maxi Urruti a été blessé par Chris Mavinga, et Michael Bradley lui ratera plusieurs semaines suite à un coup porté par Emanuel Maciel.

« C’est sûr que Bradley va leur manquer, a expliqué Thierry Henry. C’est un joueur important de l’équipe qui est là depuis longtemps. Mais Toronto n’est jamais facile à battre. C’est une très bonne équipe. On ne cesse de le répéter. Ils sont difficiles à manœuvrer, mais nous allons tout faire pour tenter de les battre à nouveau. »

La rivalité entre les deux équipes s’est intensifiée lors de la dernière semaine. En commençant par ce match que l’Impact ne voulait pas disputer, deux joueurs importants ont été blessés, des cartons rouges sont devenus des cartons jaunes et un penalty a été exécuté d’une façon qui n’a pas plu à plusieurs.

« Je n’avais pas besoin de ces exemples pour comprendre la rivalité, a lancé Henry. Je me la suis fait expliquer par Patrice, Anthony et Samuel. Alors ça ne changera jamais entre ces deux équipes. Pour le reste, j’aime mieux ne pas embarquer. »

Même si plusieurs joueurs de l’Impact n’y étaient pas dans le passé, selon Piette, tout le monde comprend l’enjeu.

« Les joueurs ont tous saisi la signification de la rivalité. Il n’y a pas grand monde dans notre vestiaire qui les aime. Nous devons être aussi arrogants et confiants qu’eux. »

Piette se dit d’ailleurs de plus en plus à l’aise dans son nouveau rôle plus avancé sur le terrain.

« Quand tu joues une position que tu n’as jamais jouée avant, ça va te prendre quelques matchs avant de t’ajuster. Je me sens de mieux en mieux dans ce rôle plus offensif. Aussi, je garde mon rôle de récupérateur. Je pense que si j’arrive à maitriser cette position, ça fera de moi un bien meilleur joueur. »

Pas de match international cet automne 

Piette, un membre de l’équipe nationale, est surement soulagé de ne pas devoir en plus jouer en équipe nationale cet automne, lui qui vient de devenir papa pour la première fois.

La FIFA a annoncé que les matchs de qualification de la Coupe du monde ne débuteront finalement pas avant le mois de mars. (Voir autre texte)

Mais en même temps, Piette croit que tout cela est dommage pour la progression de l’équipe nationale.

« Ça va faire quoi, huit ou neuf mois qu’on ne se sera pas vus? Ce qui faisait notre force récemment c’est qu’on se voyait beaucoup plus souvent. C’est vraiment dommage, mais en même temps je comprends la situation. »

Au moment où on se parle, on ne sait toujours pas si l’Impact devra s’exiler aux États-Unis pour terminer l’année. Mais tout porte à croire que oui. Si c’était le cas, les joueurs pourraient être partis de la maison pour deux à trois mois, et ce pour une deuxième fois cette année.

« Je n’ai pas encore assez d’information là-dessus pour décider si je vais y aller ou pas, a expliqué Piette. Est-ce que ce sera une bulle là-bas ou non? C’est sûr que ce ne sera pas facile. Mais en même temps, c’est notre job et ce serait difficile de dire non. »

Le match de demain soir entre l’Impact et le Toronto FC sera diffusé sur nos ondes à 19h30 avec l’émission d’avant-match.

Musique
En direct de 18:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.