• Accueil
  • Impact | Olivier Renard a fait preuve de leadership au bon moment

Impact | Olivier Renard a fait preuve de leadership au bon moment

Impact | Olivier Renard a fait preuve de leadership au bon moment
Les nouvelles de l'Impact et de Mustafa Kizza.

5:17

Le 15 octobre dernier, le directeur sportif de l’Impact Olivier Renard a fait une sortie un peu surprenante en indiquant qu’il commençait à en avoir assez d’entendre son groupe parler des excuses qui expliquaient les insuccès de son équipe.

Installé chez lui à Laval, alors que les membres de son club étaient tous au New Jersey loin de leurs familles, Renard explique qu’il n’a plus envie d’entendre parler des conditions difficiles dans lequel se trouvent ses joueurs.

Venant d’un dirigeant qui profitait à ce moment du luxe de son domicile, on se demandait bien comment ce message allait être capté par ses joueurs.

Quelques jours plus tard, l’Impact sortait un gros match et battait Miami 2-1, mais l’étincelle s’éteignait là et l’équipe perdait ses trois matchs suivants; tous des matchs cruciaux dans la course aux séries.

Mais entre le match contre Miami et celui contre NYCFC, Renard quitte la maison et s’en va rejoindre le groupe au New Jersey. Il vivra maintenant au rythme du club, lui aussi désormais loin de sa famille.

Trois défaites plus tard, on arrive à ce fameux match perdu 1-0 face à Orlando où tout bascule. Renard, qui est sur place, prend une décision. Une décision qui impactera ses joueurs et son équipe d’entraineurs, mais qui l’inclura aussi.

Tel qu’expliqué dans les médias cette semaine, notamment à notre collègue Mario Langlois, Renard accoste Henry après son point de presse et lui fait part de son plan, garder l’équipe au New Jersey toute la semaine plutôt que d’entrer à Montréal.

Renard a avoué que des discussions «très dures» ont eu lieu à ce moment-là avec les joueurs, pour les convaincre de rester.

Mais à la différence près que lorsque Renard prend cette décision, il s’inclut dedans. Il demeurera avec l’équipe jusqu’à la fin. Il devra lui aussi rester loin de sa famille pour une semaine de plus, dans le but de travailler de concert avec les entraineurs pour établir le meilleur plan de match pour contrer DC United.

On convient que la décision a dû ne pas plaire à certains joueurs, mais avec le grand patron qui décide de se sacrifier lui aussi pour le bien de l’équipe, la décision devient plus facile à accepter, avec le résultat que l’on connait aujourd’hui.

Le nouveau directeur sportif de l’Impact travaille avec ses joueurs dans le respect depuis son arrivée. On voit que le club a adopté un différent modus operandi depuis son embauche. Saphir Taïder a récemment quitté l’équipe, et jamais nous n’avons senti que le joueur quittait en mauvais terme, chose qui arrivait trop souvent dans le passé.

Le geste posé par Renard la semaine dernière vient confirmer la façon dont il désire travailler. Et même si certains de ses joueurs ont accepté durement la décision sur le coup, le respect pour l’homme et le patron s’est probablement solidifié pour la majorité d’entre eux.  

Dupont le matin
En direct de 06:00 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.