• Accueil
  • Ligue nationale | Les différents scénarios à l'étude pour le retour au jeu

Ligue nationale | Les différents scénarios à l'étude pour le retour au jeu

Ligue nationale | Les différents scénarios à l'étude pour le retour au jeuPhoto: La Presse canadienne
Réunion des gouverneurs de la LNH: bilan sur l’état des lieux avec le retour du hockey pour la prochaine saison.

7:21

Une coupe Stanley en juillet? Trois scénarios à l'étude.

11:46

La prochaine saison de la Ligue nationale de hockey pourrait-elle se conclure avec une remise de la coupe Stanley au mois de juillet? C’est l’un des scénarios à l’étude entre les membres de l’Association des joueurs et les propriétaires d’équipes.

En conversation avec Mario Langlois, Martin McGuire évoque les trois options les plus probables qui sont présentement sur la table.

Première certitude : il y aura une conférence ou une division regroupant uniquement les sept formations canadiennes (Montréal, Toronto, Ottawa, Winnipeg, Calgary, Edmonton, Vancouver).

« Dans un des scénarios, il pourrait y avoir trois conférences et huit divisions », explique McGuire. 

« Dans une de ces conférences, on retrouve les sept équipes canadiennes. Le Canadien se retrouverait dans une division canadienne Est (avec Toronto et Ottawa), tandis que Calgary, Edmonton, Vancouver et Winnipeg seraient dans une division Ouest.

« Si cette solution était retenue, le Canadien jouerait 12 matchs contre Toronto et Ottawa et il y aurait six matchs contre les quatre autres équipes. »

Il pourrait aussi y avoir 4 divisions, une d’entre elle 100 % canadienne, où le Canadien jouerait 8 matchs contre les autres formations du pays.

Deuxième certitude : le calendrier comprendra au moins 48 rencontres.

« On ne jouera pas moins que 48 matchs. C’est vraiment le plancher. Au moment où l’on se parle, tous les scénarios pour les divisions sont des scénarios de 48 matchs. »

Date du retour

Vingt-quatre équipes de la LNH ont joué cet été, mais d’autres n’ont pas été sur la patinoire depuis le 12 mars. Ces dernières auront besoin de trois semaines de camp préparatoire contre deux pour toutes les autres.

Il faut toutefois rapidement décider de la date d’ouverture en raison des problèmes logistiques liées à la pandémie pour les équipes canadiennes qui ont des joueurs américains ou européens dans leurs rangs. 

« Par exemple, Jeff Petry, qui est chez lui au Michigan. S’il vient participer au camp du Canadien le 15 décembre, il faut, au minimum, qu’il soit le 1er décembre à Montréal. Il doit s’isoler parce qu’il arrive des États-Unis. C’est la même chose pour les joueurs européens. Ce sont les enjeux qui sont sur la table. »

Les joueurs aimeraient bien passer Noël en famille. Donc, l’ouverture du camp pourrait se faire le 26 décembre, ce qui repoussait à la mi-janvier le début de la saison. Mais les propriétaires tiennent mordicus à la date du 1er janvier pour le retour au jeu, surtout que la NBA aura repris ses activités depuis le 22 décembre.

Les gros #1
En direct de 10:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.