• Accueil
  • Standardiser le soccer Nord-américain pour mieux avancer

Standardiser le soccer Nord-américain pour mieux avancer

Standardiser le soccer Nord-américain pour mieux avancer

Les séries de la MLS débutent dans une semaine, mais il faut vraiment être un amateur de soccer pour le savoir. Si certains médias commencent maintenant à s’intéresser à l’Impact depuis leur qualification dimanche, d’autres continuent de les ignorer.

Le phénomène n’est pas unique à Montréal. L’Union de Philadelphie a beau avoir gagné le Supporters' Shield cette année, si vous écoutez les radios de Philadelphie, on n’en a que pour les Eagles de la NFL. 

À Toronto, on a beau avoir surmonté toutes les difficultés associées à la pandémie, dans les médias, on s’intéresse beaucoup plus au retour éventuel du hockey qu’à l’extraordinaire saison du Toronto FC.

La réalité, c’est que pour la grande majorité des journalistes, animateurs et chroniqueurs sportifs, le soccer est un sport étranger. Ils n’ont pas grandi en suivant le soccer, s’y connaissent peu, et souvent ils s’y perdent. D’où le fait que souvent, ils préfèrent juste ne pas en parler.

La faute est loin d’être seulement la leur. Je dirais plus que le soccer a beaucoup de travail à faire en Amérique du Nord pour s’assurer que tout le monde puisse suivre ce sport en véhiculant les bonnes informations.

Suivre le soccer Amérique du Nord, c’est extrêmement compliqué!

Depuis sept ou huit ans, disons que ma carrière m’a emmené à suivre de beaucoup plus près la MLS et le soccer d’ici. Et je peux vous dire que rien n’est moins complexe. 

Communications déficientes

Je me trouve moi-même trop souvent sans explication à des questions que me posent les auditeurs sur les médias sociaux. Et obtenir la réponse n’est pas simple non plus. Des organismes comme Soccer Canada et la Concacaf font un travail exécrable au niveau des communications.

Vous serez chanceux d’obtenir un retour d’appel ou de courriel si vous avez une question. Et lorsqu’on communique avec vous, c’est pour vous dire qu’on n’a pas de réponse à offrir ou que personne ne commente en ce moment.

Un brouhaha de questions qui n’en finit plus.

Les amateurs de sports d’Amérique du Nord sont extrêmement curieux. Ils veulent tous savoir de leur équipe et de leur ligue. Pourquoi un tel joueur a été libéré? Comment fonctionne le plafond salarial? Pourquoi un tel joueur n’a pas le statut de joueur étranger? 

J’adore cela! Les gens embarquent à fond, mais ils ont besoin d’obtenir réponses à leurs questions pour approfondir leur intérêt.

Formats modifiés

Commençons par le format des tournois. Dans les 10 dernières années, le format des séries de la MLS, du championnat canadien et de la Ligue des champions de la Concacaf a changé des dizaines de fois. Pas seulement le format, mais les dates changent presque chaque année aussi. Sans compter l’ajout d’un tout nouveau tournoi, la Concacaf League. Comment s’y retrouver pour un simple amateur? C’est franchement impossible.

Pourquoi un club canadien qui gagne la MLS Cup ou le Supporters’ Shield n’adhère pas à la Ligue des champions? On se pose la question depuis presque 10 ans, personne n’est en mesure de régler cette anomalie.

Comment se fait-il que le 15 décembre, on procèdera au repêchage d’expansion, le même jour que quatre clubs de la MLS vont jouer en Ligue des champions? Comment est-ce possible? Ça n'a aucun sens! 

Pourquoi des équipes de la MLS passent-elles aussi souvent leur tour lors du repêchage... de la MLS? Quels noms se trouvent sur la liste de découvertes de chaque équipe de la MLS? Personne ne le sait, c’est un secret.

Pour ce qui est des secrets, les clubs en gardent aussi. Qui est blessé? Qui est apte à jouer? Impossible de savoir, et donc, impossible aussi d’analyser intelligemment le potentiel alignement partant pour le prochain match. 

Comment se fait-il que les équipes ne soient pas obligées de dévoiler leur alignement deux heures avant chaque match pour que l’on puisse en débattre tous ensemble? Et pourquoi ne pas fournir le schéma tactique de la formation, pour que l’on puisse en discuter et s’éduquer?

Savez-vous combien de fois le site même de la MLS nous présente un schéma de jeu erroné? Presque une fois sur deux! Pas évident pour un nouvel amateur qui cherche à comprendre.

Pourquoi dispute-t-on souvent des matchs en MLS alors qu’on est dans une fenêtre internationale et que des joueurs sont rendus dans leur pays? Y’a-t-il vraiment moyen de comprendre comment fonctionnent les fenêtres de transferts? Pourquoi des joueurs quittent une fois la fenêtre pourtant fermée?

Il n’est pas rare de lire dans les notes de match qu’un joueur sera suspendu à son prochain carton jaune, alors que l’information est fausse. Il faut s’assurer de vérifier à chaque fois et ne pas tenir l’information pour acquise.

Lors de matchs éliminatoires, comment se fait-il que parfois on passe directement à la fusillade et d’autres fois on joue une prolongation avant? Ce n’est pas clair. Personne ne sait répondre.  

La convention collective et des contrats

Le TAM et le GAM, quel est le pourcentage de journalistes qui saisissent cet outil de travail des équipes? Je n’ose même pas en parler en ondes tellement j’ai peur de mêler les gens.

Pendant que les amateurs d’autres sports peuvent s’appuyer sur des sites comme « cap friendly » pour savoir combien gagne un tel joueur et combien d’espace il reste sous le plafond de leur équipe préférée, rien de cela n’existe en MLS. La ligue, les équipes et les joueurs se battent pour que ça reste caché. 

Les animateurs de radio doivent spéculer et extrapoler, ce qui fait rarement pour des bonnes discutions de lignes ouvertes. Il n’y a jamais moyen d’avoir l’heure juste. Donc on lance des spéculations en l’air sans vraiment savoir.

L’information doit être claire, nette et précise pour pouvoir en parler à fond. Raison de plus pourquoi plusieurs animateurs refusent totalement de le faire et je les comprends.

Les exemples mentionnés ci-haut ne forment qu’une infirme partie des questions que se posent tous les jours les amateurs de sports et de soccer d’ici. Ce texte j’aurais pu l’étirer de plusieurs pages si j’avais voulu.

Si le soccer veut atteindre la popularité des autres sports nord-américains, il doit trouver un moyen de mettre le plus de choses possible au clair pour que les gens dont le travail est d’informer les amateurs, puissent le faire avec assurance et certitude. Présentement, il y a énormément de travail à faire. 

 

 

 

 

Les meilleurs moments de la journée
En direct de 03:00 à 04:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.