• Accueil
  • Impasse dans la LNH | «La business appartient aux propriétaires» -Ray Lalonde

Impasse dans la LNH | «La business appartient aux propriétaires» -Ray Lalonde

Impasse dans la LNH | «La business appartient aux propriétaires» -Ray LalondeGetty Images
Ligne dure des joueurs: «Il y a des artistes, du talent qu'on surnomme les joueurs. Ce sont les employés. La business appartient aux propriétaires. Ce sont eux qui investissent leurs dollars» Ray Lalonde

16:51

Les discussions se poursuivent discrètement entre les propriétaires d’équipes et l’Association des joueurs de la LNH, mais il est de plus en plus improbable qu’il y aura une reprise des activités au 1er janvier.

Si l’on se fie aux propos tenus par Louis Domingue lors du balado La Poche Bleue, mercredi, avec Maxim Lapierre et Guillaume Latendresse, les deux parties semblent campées sur leurs positions.

«Pour revenir au jeu cet été, il fallait s’entendre sur une nouvelle convention collective. Et on s’est entendus. Personne ne veut renégocier quelque chose qu’il vient de signer», a noté Domingue.

La pandémie est du jamais vu dans notre monde moderne, mais le joueur des Flames de Calgary estime que les propriétaires étaient conscients de la situation quand ils ont signé l’entente l’été dernier.

«C’était très clair qu’on n’allait pas jouer à pleine capacité toute la saison. On s’attendait à jouer sans amateurs, au moins, jusqu’à la moitié de la saison. (Les propriétaires) sont assez brillants pour avoir pris leurs précautions et fait leurs calculs.»

Et Domingue assure que depuis qu’il est dans l’AJLNH, il n’a jamais vu une unanimité comme ça chez les joueurs.

Ce qui a amené l’animateur Mario Langlois à poser la question suivante au spécialiste de marketing sportif Ray Lalonde : «Est-ce qu’on peut entretenir un doute quant à la reprise des activités – tout court - dans la Ligue nationale de hockey?»

«À entendre les joueurs, je me questionne quant à savoir quelle est leur ambition et leur motivation», souligne Lalonde qui est «un peu déçu» de leur position.

«C’est une business qui est la propriété d’investisseurs et de propriétaires. Il y a des artistes, du talent, qu’on surnomme les joueurs. Ce sont les employés. La business appartient aux propriétaires. Ce sont eux qui investissent les dollars.»

«Ce sont eux qui ont le mandat, avec Gary Bettman, de faire croître le hockey et d’augmenter le rayonnement mondial. Ils ont une entente très généreuse, à 50-50, en termes de revenus hockey. On partage d’excellents salaires sur un plafond de 84 millions $»

Les gros #1
En direct de 10:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.