• Accueil
  • Club de foot Montréal | «Quand la pilule ne passe pas»

Club de foot Montréal | «Quand la pilule ne passe pas»

Club de foot Montréal | «Quand la pilule ne passe pas»Photo fournie par le Club de foot Montréal

On disait souvent que les amateurs du club, qui s’appelait auparavant l’Impact de Montréal, étaient trop peu nombreux ; on disait aussi que le produit offert par l’équipe était niché et ne parlait donc qu’à une petite portion de la population canadienne. Or, on a l’impression que ces fans ont tous commenté ce changement d’image, jeudi : le changement de nom et de logo, c’est un non retentissant.

On n’a qu’à consulter les réseaux sociaux - Facebook, Twitter ou Instagram - pour se rendre compte que c’est un bain de sang! Rien de moins.

Que la nouvelle soit partagée par un média, par le club, par la ligue ou par des individus, les commentaires sont toujours semblables : ils sont extrêmement négatifs.

Les amateurs n’y vont pas avec délicatesse ; certains propos sont très durs et crus. C’est un refus catégorique! Il n’y a qu’une infime portion des gens qui semblent prêts à accepter ce changement.

Pour un club dont les partisans essuient des déceptions depuis des années, c’est un terrain extrêmement glissant sur lequel avance l’équipe.

C’est à se demander si la direction ne devrait pas immédiatement faire marche arrière.

Plusieurs amateurs sont peut-être restés dans l’ombre ces dernières années, mais ils ont démontré jeudi leur amour pour l’Impact de Montréal. Clairement, c’est l’ancien logo qu’ils ont tatoué sur le cœur.

Un mauvais timing

Disons que le moment choisi par la direction pour annoncer ce changement de nom et de logo n’est pas idéal.

Dans le meilleur des mondes, le directeur sportif Olivier Renard ferait l’acquisition de quelques vedettes et le tour serait joué. L’attention serait détournée rapidement, du logo aux joueurs sur le terrain.

L’excitation de revoir une star sur la pelouse du Stade Saputo ferait rapidement oublier l’annonce de jeudi. Puisqu’au fond, ce que les gens désirent plus que tous, c’est une équipe gagnante. 

Mais comment faire en temps de pandémie, alors que le club risque encore de devoir jouer sur la route en 2021, d’attirer des joueurs vedettes? Et en plus, ça ne semble pas être dans la philosophie de l’équipe, du moins si on écoute ce que la direction affirme publiquement depuis des mois.

Si l’Impact connait une saison difficile en 2021, ça pourrait être suffisant pour assurer que cette nouvelle campagne de marketing échoue. Les amateurs n’ont tellement plus confiance en cette organisation qu’ils auront la mèche extrêmement courte.

Un stade hivernisé?

Des gestes concrets doivent donc être posés pour sauver la donne.

On pourrait par exemple dévoiler la maquette du nouveau Stade Saputo, complètement refait et hivernisé, comme promis par le club, il y a plus de deux ans.

Le club doit prouver, hors de tout doute, que le changement de nom signifie aussi un changement complet d’identité et de méthode de travail. Sans quoi les amateurs crieront rapidement à l’arnaque.

Malheureusement, des «shows de boucane», les amateurs de l’Impact en ont vu plus d’un.

Fabi la nuit
En direct de 00:00 à 03:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.