• Accueil
  • Baseball | Un nouveau stade à Montréal peut-il créer de la richesse ?
98.5 Sports

Baseball | Un nouveau stade à Montréal peut-il créer de la richesse ?

Baseball | Un nouveau stade à Montréal peut-il créer de la richesse ?La Presse canadienne
Une image du terrain de baseball du Stade olympique, lorsque l'équipe des Expos existait toujours.
Un nouveau stade de baseball à Montréal? On en parle avec le professeur François Richer des HEC.

11:22

L'économiste et professeur à l'UQAM, Pierre Fortin, se prononce sur la construction d'un nouveau stade de baseball à Montréal.

15:15

Sport et business avec Ray Lalonde - Un stade de baseball à Montréal, c'est possible ? | La NFL à Nickelodeon...

11:23

Bien que François Legault ait laissé entendre cette semaine qu’il était «ouvert» à l’égard du projet d’un nouveau stade de baseball à Montréal, absolument rien de garantit que le gouvernement du Québec va investir dans une telle infrastructure. Qu’est-ce qui peut convaincre l’État d’investir financièrement dans une entreprise privée qui serait derrière le retour d’une équipe du baseball majeur au Québec? Entrevue avec le professeur François Richer, des HEC, expert en finances, et avec l'économiste et professeur à l'UQAM, Pierre Fortin.

«Le gouvernement a des dépenses récurrentes de programmes, afin d’offrir des services aux citoyens. Puis, il y a des investissements. Par exemple, la construction d’un casino. Le but est ici de générer des profits qui seront réinvestis dans les services aux Québécois. Ce genre d’investissement ne se substitue pas aux dépenses.»

Bien qu’on ne connaisse pas exactement les montants qui devront être alloués pour la construction du stade - on estime le coût à environ 400 millions de dollars – M. Richer se dit septique quant à l’éventuelle rentabilité d’un tel projet, du moins pour les citoyens.

«Généralement, investir dans une entreprise privée ne fait que déplacer de la consommation d’une entreprise à une autre. Cela ne crée pas de richesse. Je ne suis pas un grand fan de voir le gouvernement investir ainsi. Cependant, il y a une exception : lorsque l’entreprise attire des touristes. Dans ce cas, on parle d’argent frais qui n’aurait pas été dépensé autrement au Québec. Ce que peuvent provoquer certains événements sportifs, comme la Coupe Rogers et le Grand Prix de Formule 1 du Canada à Montréal.

«Les Expos avaient la capacité de générer des entrées étrangères, mais de façon limitée. Ce sont de potentiels revenus pour l’État qui doivent être considérés dans l’analyse du projet. On doit faire une étude afin de connaître le nombre de personnes qui proviendraient de l’étranger pour assister un match de baseball. Il faut aussi vérifier si les Québécois vont dépenser de l’argent servant à payer des joueurs qui dépenseront leur pécule ailleurs. L’effet est donc dans les deux sens.»

Du côté de M. Fortin, il est d'avis que le gouvernement du Québec va éviter de financer totalement un nouveau stade de baseball. 

«Il va falloir que le privé fasse sa part. Je dirais tout d'abord qu'il y a des retombées collectives dans l'existence d'une équipe professionnelle dans une grande ville comme Montréal. Ce sont ces retombées qui donnent le droit aux gens de s'attendre à ce que le gouvernement mette l'épaule à la roue.  [...] Je pense au tourisme : le monde entend parler de Montréal en raison d'une équipe professionnelle. Certaines vedettes deviennent aussi des idoles, [des modèles] pour les jeunes, en particulier. Ces joueurs peuvent participer au développement du sport... Pour diverses raisons, on peut s'attendre à ce que l'État aide à la construction d'un nouveau stade. Mais, ce ne sera même pas la moitié des coûts...» 

Quant à notre chroniqueur Sports et business, Ray Lalonde, celui-ci souligne qu'un nouveau stade ne crée pas automatiquement de la richesse. 

«Énormément d'études ont été effectuées à propos de la construction de nouveaux stades, en Amérique du Nord. On pense que c'est automatiquement une réussite par rapport à l'impact économique local, mais ce n'est pas le cas. Évidemment, chaque ville à ses particularités. En général, la construction d'un stade n'équivaut pas à l'arrivée de nouveaux touristes.» 

Bonsoir les sportifs, après le hockey
En direct de 22:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.