• Accueil
  • «Price ajouterait peu dans sa commercialisation, mais on y collerait le visage d’un joueur reconnu mondialement»
98.5 Sports
Kraken

«Price ajouterait peu dans sa commercialisation, mais on y collerait le visage d’un joueur reconnu mondialement»

«Price ajouterait peu dans sa commercialisation, mais on y collerait le visage d’un joueur reconnu mondialement»
Le gardien des Canadiens, Carey Price
Photo: MADonato / Cogeco Média
0:00
8:34

Le gardien Carey Price n’a pas été protégé par la direction des Canadiens de Montréal en vue du repêchage d’expansion en faveur du Kraken de Seattle. Sous un angle marketing, notre chroniqueur Ray Lalonde analyse ce que signifie pour les deux équipes la présence de Carey Price dans leur rang.

«Price pourrait devenir instantanément la pierre angulaire du Kraken. [...] C’est une position particulière occupée dans une équipe par un joueur. Carey Price pourrait certainement remplir le mandat confié par l’organisation. Il a démontré toute la qualité de son talent en séries éliminatoires. Il est l’un des gardiens dominants de la LNH.

«Je pense que c’est toute une mise pour les deux équipes. Pour le Kraken, c’est un coup de promo incroyable. L’équipe va vendre tous ses billets. Ce sera le lancement spectaculaire d’une formation professionnelle. Carey Price n’ajouterait pas beaucoup dans la commercialisation de l’équipe, mais on y collerait le visage d’un joueur établi, reconnu mondialement.»

Quant aux Canadiens, la situation est possiblement plus délicate qu’elle ne le paraissait à priori.

«Si l’équipe perdait Phllip Danault (contrat), Shea Weber (santé) et Carey Price (repêchage d’expansion) au cours de la saison morte, ce serait difficile. Cela créerait un vide béant, d’autant plus qu’ils ont été parmi les meilleurs joueurs de l’équipe durant les séries. En ne protégeant pas Price, le directeur général a pris un gros pari.» 

Mentionnons que les propriétaires du Kraken désirent recruter Carey Price. On ne sait pas si Ron Francis, le directeur général de la formation, se pliera à leur volonté.

«Ce sont toujours les propriétaires qui ont le dernier mot», de souligne Ray Lalonde.

Rappelons que le «prix» demandé par le Kraken de Seattle pour ne pas sélectionner le gardien auxiliaire du CH, Jake Allen, était «exorbitant», d’après le descripteur des matchs des Canadiens pour le réseau Cogeco, Martin McGuire.

Carey Price a un contrat de 10,5 millions $ par année, en moyenne.

C’est mercredi soir que l’on connaîtra la décision du Kraken de Seattle.

 

Fabi la nuit
En direct de 00:00 à 03:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.