• Accueil
  • «Montréal était au sommet de ma liste» -Mathieu Perreault
98.5 Sports

«Montréal était au sommet de ma liste» -Mathieu Perreault

«Montréal était au sommet de ma liste» -Mathieu PerreaultPhoto: Jonathan Kozub/NHLI via Getty Images
Mathieu Perreault
L'attaquant Mathieu Perreault accepte se joint à l'organisation du CH

7:20

Mathieu Perreault a connu sept belles saisons avec les Jets de Winnipeg. Il se plaisait là-bas, mais l’organisation a décidé de ne pas le garder pour la saison 2021-2022. Heureusement pour Perreault, l’équipe qu’il adorait durant son enfance, lui a fait signe.

En effet, le Tricolore lui a fait une offre d’une saison pour un peu moins d’un million de dollars. Et il l’a acceptée. C’est ce qu’il a expliqué au cours d’un point de presse diffusé sur Zoom.

«J’ai toujours eu du succès au Centre Bell. Maintenant, j’aurai la chance d’y jouer 41 matchs. J’ai parlé avec Dominique Ducharme et ça s’est bien passé. C’est un entraîneur que j’adore. Avec la possibilité de remporter une coupe Stanley, la décision était facile à prendre.»

Perreault n’avait pas l’habitude de signer des contrats aussi minces, mais il a bien gagné sa vie à Winnipeg. Désormais, l’argent n’est pas la plus importante des priorités pour lui.

«Je ne savais pas vraiment comment fonctionnait le marché. À Winnipeg ça se passait bien, donc j’ai été chanceux de bien y gagner ma vie. Maintenant que je devenais joueur autonome, j’ai dit à mon agent que Montréal était au sommet de ma liste. Donc, quand l’offre est arrivée, nous n’avons pas hésité.»

Après la saison, Perreault a compris que ça sentait la fin pour lui à Winnipeg. Il a dit avoir le sentiment d’avoir tout fait pour aider cette équipe. Malgré tout, ses minutes de jeu avaient diminué récemment.

Par ailleurs, s’il désirait revenir avec les Jets, il devait visiblement accepter une importante diminution de salaire. Il avait le sentiment que les Jets étaient prêts à passer à autre chose dans son cas.

«Après notre élimination aux mains des Canadiens, je suis revenu à Drummondville et j’ai beaucoup regardé les matchs des Canadiens à la télé. Je vous dirais que tous mes amis prenaient pour eux. J’ai eu du plaisir.»  

«Quand le Canadien m’a contacté, il y a eu une petite flamme en moi et je n’avais plus le goût d’écouter les autres offres. C’est comme un rêve de jeunesse qui se réalise. Quand ça s’est réalisé jeudi, j’étais tellement content. Les émotions que je vivais étaient vraiment incroyables.»

Un rôle diversifié

Avec le départ de Corey Perry, il y avait un poste qui se libérait pour un vétéran attaquant qui peut jouer plusieurs positions et surtout jouer le rôle de grand frère pour les plus jeunes.   

«Mon rôle pourrait être similaire. J’étais comme un couteau suisse à Winnipeg. Je pourrais faire pareil à Montréal. Je peux aussi aider en avantage numérique. Je ne suis pas exactement le même type de joueur que Perry, mais je pourrais remplir un rôle semblable.»

Perreault a par contre avoué qu’il aura besoin de temps d’adaptation si le club veut le faire jouer au centre. Perreault a abandonné cette position lorsque des maux de dos le faisaient trop souffrir pour prendre des mises en jeu. Il a confirmé par contre que ses malaises sont disparus.

Quart de nuit
En direct de 00:00 à 03:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.