• Accueil
  • Tokyo 2021 | Abel qualifiée pour la finale au 3 mètres, mais pas Ware
98.5 Sports

Tokyo 2021 | Abel qualifiée pour la finale au 3 mètres, mais pas Ware

Tokyo 2021 | Abel qualifiée pour la finale au 3 mètres, mais pas WareAP/Dimitry Lovetsky
Jennifer Abel
Une médaille de plus pour le Canada aux JO | Le Grand Prix de Hongrie sera à surveiller ce week-end

8:34

TOKYO – Jennifer Abel a assuré sa qualification à la finale du plongeon de trois mètres, samedi, aux Jeux olympiques de Tokyo, mais pas Pamela Ware.

Abel a pris la troisième position au terme de ses cinq plongeons en demi-finales avec un total de 341.60 points, derrière les Chinoises Shi Tingmao (371.45) et Han Wang (346.85).

Aussi constante que solide, la Québécoise a occupé invariablement la deuxième ou la troisième position au terme de chaque ronde.

La Lavalloise de 29 ans y est parvenue, entre autres, pour son double périlleux et demi avant avec deux vrilles.

«Je vais arriver en finale en sachant que je suis capable de bien l’exécuter. C’est un plongeon avec un plus gros coefficient de difficulté (3,4). C’est donc une très bonne préparation pour demain. [...] Je me concentre sur ce que je peux contrôler, soit mes cinq plongeons, et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui. Un plongeon à la fois. Ce n’est pas évident. Je commence à ressentir la fatigue de plus en plus. Mais j’entends offrir le meilleur de moi-même.»

Ware semblait, elle aussi, sur le point de se qualifier parmi les 12 meneuses, en dépit d’un quatrième plongeon un peu moins réussi qui l’avait fait glisser de la cinquième à la neuvième position du classement provisoire.

Ware a pris place sur la planche en voulant offrir le plongeon le plus technique de la compétition, avec un degré de difficulté de 3.5.

Mais au terme de son saut d’appel, au lieu de se projeter vers le ciel, la plongeuse a semblé figer et elle est tombé à l’eau sans même tenter un plongeon. Dans un tel cas, la note est de zéro et ses 245.10 points l’ont laissé à la 18e et dernière place.

«J’étais trop en avant du tremplin, mes orteils ont dépassé le tremplin et si j’avais essayé le plongeon, le tremplin m’aurait projeté trop en avant et j’aurais pu me faire mal. J’ai fait le choix de sauter dans l’eau. [...] C’est une erreur que je fais aussi à l’entraînement parfois. J’en parlais à mon coach pour lui dire que je ne devais pas la faire en compétition et je l’ai fait.»

À ses côtés, Jennifer Abel ne pouvait que compatir avec la mésaventure de sa coéquipière. Elle la suivait d’ailleurs sur le tremplin.

«J’ai eu quelques pensées pour elle, c’est inévitable. En même temps, je me suis dit : "la seule chose que tu peux faire, c’est de te concentrer et de réussir ton dernier plongeon du mieux possible".»

Médaillée d'argent en synchro avec Mélissa Citrini-Beaulieu dimanche dernier, Abel cherchera maintenant à obtenir la médaille olympique individuelle qui lui a échappé à Rio, en 2016. Elle avait alors échoué au pied du podium. 

La finale aura lieu dimanche.

Trudeau-Landry
En direct de 12:00 à 15:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.