• Accueil
  • Plan d'action sur la cyberviolence sexuelle | Le Canadien désire mieux éduquer ses joueurs
98.5 Sports

Plan d'action sur la cyberviolence sexuelle | Le Canadien désire mieux éduquer ses joueurs

Plan d'action sur la cyberviolence sexuelle | Le Canadien désire mieux éduquer ses joueurs98.5 Sports

Avec toute la controverse entourant la sélection de Logan Mailloux lors du dernier repêchage, le Canadien a décidé de mettre en place un programme ayant comme objectif de mieux éduquer les jeunes joueurs de l’équipe sur les dangers associés à la cyberviolence sexuelle.

C’est la directrice générale de la Fondation des Canadiens, Geneviève Paquette, qui en a fait l’annonce mercredi. 

« On met ces stratégies en place pour établir des valeurs de respect et de consentement. Nous avons investi 1 million de dollars dans ce projet et établi un conseil d’administration pour l’encadrer. Nous allons aussi embaucher des femmes pour occuper d’importantes fonctions dans l’organisation. »

« Nous désirons inculquer à nos joueurs des notions de respect d’autrui et de les éduquer sur la cyberviolence sexuelle et de ses effets négatifs. Nous désirons travailler avec des organismes qui nous aiderons à développer ce projet qui selon nous sera très positif... » 

Mailloux en punition

Logan Mailloux, lui-même, n’est pas présent au camp. Le directeur du développement des joueurs Rob Ramage a donné des nouvelles fraiches sur le joueur.

« Normalement Logan aurait été ici pour le début du camp. Comme une forme de punition, il demeure avec les Knights de London, avec qui il ne peut pas présentement jouer non plus. En plus de suivre ses études, il poursuit son éducation via une thérapie. 

« Je suis déjà allé lui parler en personne, je lui parle régulièrement. Françis Bouillon ira aussi lui rendre visite bientôt. Croyez-moi, il réalise tous les jours la gravité de ses actions. Il est un joueur de hockey, il désirerait être ici avec nous. Nous allons l’aider à revenir et devenir un bon citoyen et bon joueur de hockey. » 

Mme Paquette a expliqué aussi que dans son programme de réhabilitation, Mailloux pose des gestes concrets dans le but de se replacer comme être humain. 

« Mailloux est aussi présentement impliqué dans des œuvres caritatives mais on ne nous a pas conseillé de l’envoyer parler aux jeunes de ce problème pour l’instant. Il doit tout d’abord compléter son séjour de rééducation avant d’être rendu là. »

Une deuxième chance

Rob Ramage, qui a lui-même été reconnu coupable de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort en 2007, pour un incident survenu en 2003, est bien placé pour comprendre.

« J’ai moi-même obtenu une deuxième chance dans ma vie. J’ai commencé à sensibiliser les gens sur ce sujet quand j’étais encore prison. Si je n’avais pas obtenu une deuxième chance, je ne serais pas ici aujourd’hui. Logan est un choix de premier tour et mes attentes c’est qu’un jour il portera bel et bien l’uniforme des Canadiens. Il a tous les atouts pour s’y rendre. »

Le programme qui sera mis en place ne concernera pas seulement les recrues, mais aussi les vétérans de l’équipe et des membres de l’état-major incluant aussi les entraineurs.

Trudeau-Landry
En direct de 12:00 à 15:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.