• Accueil
  • Le CF Montréal, envers et contre tous
98.5 Sports
Au cinquième rang au classement

Le CF Montréal, envers et contre tous

Le CF Montréal, envers et contre tous
PC/Graham Hughes

Le CF Montréal est en plein cœur de sa séquence la plus ardue de la saison, disputant mercredi soir le quatrième match d’une séquence de sept rencontres en 21 jours.

À la surprise de tous, les hommes de Wilfried Nancy sont au plus fort de la course aux séries, installés au cinquième rang de la conférence de l’Est, un petit point derrière la troisième place. C’est un rendement franchement inattendu.

Le club a bien débuté l’année en dépit du fait qu'il a dû dû ériger pignon sur rue à Fort Lauderdale, mais un bon début de saison en MLS n’est pas toujours garant de succès. Dans cette ligue, ce n’est pas comment tu débutes qui compte, mais comment tu finis.

Malgré toutes les embûches qui se sont placées devant le club cette année, l’équipe continue d’avancer. On aurait pu s’attendre à plusieurs reprises cette saison que tout s’effondre, mais nous voici à la fin septembre et l’équipe maintient le cap, envers et contre tous.

« L’idée c’est de continuer à mettre en place le plan que nous nous étions donnés en début de saison. J’essaye du mieux que je peux d’être clair dans ma façon d’expliquer les choses et je pense que ça nous aide à demeurer concentrés sur le moment présent. »

Ce fameux plan, c’est celui d’Olivier Renard qui a voulu miser sur la jeunesse. Le club a procédé à une cure de rajeunissement l’hiver dernier, qui, sur le cou, a donné l’impression de replacer la formation au tout début d’un programme de reconstruction.

Or, Renard avait indiqué à quelques reprises qu’il n’était pas impossible d’être compétitif immédiatement, même avec plusieurs jeunes en apprentissage. 

Lorsqu’on pense que des joueurs comme Zorhan Bassong (22 ans), Zachary Brault-Guillard (22 ans), Sebastian Breza (23 ans), Djordje Mihailovoc (22 ans), Mathieu Choinière (22 ans), Mason Toye (22 ans), Sunisi Ibrahim (18 ans) et Ahmed Hamdi (23 ans) sont tous des joueurs qui contribuent régulièrement au succès de l’équipe, c’est assez impressionnant.

Sans compter aussi des gars de 24 ans comme James Pantemis, Joaquim Torres et Kamal Miller qui font aussi partie du groupe de joueurs les plus importants de l’équipe.

D’autres jeunes qui ont du potentiel attendent aussi leur tour, jouant entretemps avec l’équipe réserve.

Renard a prouvé sans l’ombre d’un doute qu’en MLS, l’âge n’est qu’un numéro et que même si les jeunes feront certaines erreurs d’apprentissage, ils sont amplement capables de contribuer.

Par ailleurs, dans plusieurs cas, on parle ici de joueurs dont les salaires sont très bas, ce qui aide au niveau de la masse salariale. Ce sont aussi des joueurs qui, éventuellement, pourraient être vendus à profit.

C’est donc du gagnant-gagnant pour le CF Montréal. Mais ce pari, il fallait avoir l’audace de le tenter. Convaincre une base de supporteurs, qui étaient habitués de compter sur des joueurs établis comme Marco Di Vaio, Ignacio Piatti et Didier Drogba dans le but de voir leur équipe gagner, ce n’était pas simple.

Mais force est d’admettre que Renard avait flairé qu’en MLS ce serait possible d’accomplir ce tour de force.

Des années à venir qui promettent

Le CF Montréal compte encore quelques contrats qui peuvent sembler plus lourds, on peut penser par exemple à Rudy Camacho à 850 000 $ et à Kiki Struna à 1,2 million $. Mais ces contrats arrivent à échéance cet hiver et il serait peu probable de les voir être renouvelés à ce prix. 

Impossible de savoir si les sous économisés seront réinvestis dans la masse salariale en 2022, mais si c’était la volonté de Joey Saputo, Renard posséderait d'un beau montant avec lequel travailler. S’il a été capable de trouver des perles rares avec un budget aussi serré, imaginez ce qu’il peut faire avec un portefeuille mieux garni.

Le Championnat canadien

C’est mercredi soir, à Halifax, que le CF Montréal amorcera son aventure en championnat canadien 2021. Il faut s’attendre à plusieurs changements dans l’alignement, étant donné les nombreuses minutes récemment accumulées dans le cas de certains joueurs clés.

Mais le CFM assure qu’il prend cette compétition au sérieux. Même si certains réguliers comme Victor Wanyama, Joaquim Torres et Djordje Mihailovic risquent de ne pas débuter le match, Wilfried Nancy assure que tous les joueurs disponibles feront le voyage.

C’est donc dire qu’en cas de besoin, ces joueurs pourraient être appelés à entrer dans la rencontre en deuxième demie. Le gardien québécois Sebastian Breza devrait être devant le filet montréalais. 

Le CF Montréal aimerait bien retourner en Ligue des champions en 2022, mais pour ce faire, ils devront remporter trois matchs. Mercredi à Halifax, puis un rendez-vous avec le Forge FC de la CPL, et en dernier lieu, une finale potentielle contre le Toronto FC à la fin octobre.

Le match de mercredi soir est disputé à 17h, heure de Montréal.

Les gros #1
En direct de 10:00 à 6:00 PM
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.