• Accueil
  • Cela démontre une gestion passive de Geoff Molson selon Ray Lalonde
98.5 Sports
L'incertitude autour de Marc Bergevin

Cela démontre une gestion passive de Geoff Molson selon Ray Lalonde

Cela démontre une gestion passive de Geoff Molson selon Ray Lalonde
Présentation de Marc Bergevin à titre de directeur général des Canadiens en mai 2012.
Photo: Archives - Paul Chiasson / La Presse canadienne

Alors que les Canadiens de Montréal entreprendront leur premier match officiel cette saison mercredi contre les Maple Leafs de Toronto, on se questionne encore sur l’avenir du directeur général de l’équipe Marc Bergevin au-delà de la présente saison.

Alors que certains croient que Bergevin souhaite quitter le marché montréalais et que d’autres croient plutôt que c’est Geoff Molson qui ne souhaite pas offrir à Bergevin le contrat qu’il désire, la réalité est qu’une certaine incertitude plane sur la métropole selon nos collaborateurs.

Bien que personne ne remette en doute le désir de Bergevin de prendre les meilleures décisions pour l’avenir de l’équipe peu importe ce qui adviendra de son futur au sein de celle-ci, pour Ray Lalonde, l’organisation n’envoie pas le bon message tant aux amateurs et au monde du hockey actuellement.

«Je trouve que le Canadien a raté le bateau de resigner Marc Bergevin. Geoff Molson aurait dû le récompenser cet été pour avoir fait la finale de la Coupe Stanley. Et s’il savait qu’il n’avait pas envie de le garder en poste à long terme, il aurait dû le remplacer cet été.»

Le spécialiste en marketing sportif soutient que les Canadiens semblent toujours être à la remorque des événements depuis un certain temps. Plutôt que de prendre les devants et de contrôler le narratif, l’organisation a été constamment obligée de limiter les dégâts dans les derniers mois.

Les dossiers de Logan Mailloux, de Shea Weber et plus récemment de Carey Price en sont les parfaits exemples selon Lalonde. Les cas ont été difficiles à gérer dans les derniers temps selon lui et l’organisation n’a pas su agir de façon proactive. Il estime d'ailleurs que la gestion du contrat du directeur général de l’équipe ne devrait pas s’inscrire dans la même lignée que les autres dossiers, mais que rien ne l’amène à croire présentement que les choses seront différentes à court terme dans la gestion de l’organisation.

Les amateurs de sports
En direct de 20:00 à 00:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.