• Accueil
  • Patrick Roy et Carey Price ont-ils un avenir avec les Canadiens de Montréal?
98.5 Sports
Sortie de zone

Patrick Roy et Carey Price ont-ils un avenir avec les Canadiens de Montréal?

Patrick Roy et Carey Price ont-ils un avenir avec les Canadiens de Montréal?
Patrick Roy et Carey Price lors de la levée du retrait du numéro 33 de Patrick Roy en 2008
Photo: Archives - Nathan Denette / La Presse canadienne

Les Canadiens de Montréal vivent actuellement l’une des saisons les plus difficiles de leur histoire et avec l’embauche du futur directeur général de l’équipe à court terme, bien des avenues semblent possibles chez le Tricolore.

De nombreux réflecteurs sont actuellement braqués vers Patrick Roy, lui qui a non seulement les compétences pour diriger l’équipe, mais aussi pour en devenir l’entraîneur lorsqu’un jour le poste deviendra disponible. Mais s’il n’obtenait le poste de DG, pourrait-il être considéré par l’organisation pour éventuellement remplacer Dominique Ducharme?

C’est l’une des questions à laquelle les membres du balado Sortie de zone, une collaboration entre le 98.5 Sports et La Presse, tentent de répondre, avec Jérémie Rainville, Guillaume Lefrançois, Stéphane Waite et Simon-Olivier Lorange.

Pour Simon-Olivier Lorange toutefois, l’avenir à court ou moyen terme de l’ex-gardien étoile du Tricolore ne passera pas par Montréal s’il n’est pas retenu comme le prochain DG des Canadiens.

«Moi je pense que si Patrick Roy n’est pas directeur général des Canadiens de Montréal dans les prochaines semaines, je ne le vois pas occuper un autre poste à court ou à moyen terme dans l’organisation.»

Selon Stéphane Waite, ça ne fait tout simplement aucun doute.

«Pour moi totalement oui! Il a prouvé que c’est un bon entraîneur, il l’a prouvé au Colorado, mais il n’a pas été longtemps au Colorado, il est parti de lui-même, mais je vais te dire; il a fait tout un travail quand il est arrivé là! En passant, le Jack Adams, il ne l’a pas gagné dans une boîte de Cracker Jack… il l’a réellement gagné! […] Un jour il va falloir trouver le moyen de l’amener dans un poste où il sera heureux avec les Canadiens. C’est des derniers «vrais» avec Guy Lafleur»

Et quel est l’avenir de Carey Price dans tout ça?

Alors que Montréal a énormément d’engagements contractuels à moyen et long terme, la possibilité de transiger certains joueurs dont le talentueux, mais vieillissant gardien pourrait être une avenue à considérer pour l’organisation.

Pour Guillaume Lefrançois, certes l’idée peut être intéressante, mais est-ce que l’avenir sera ensuite marqué par une valse de gardiens qui n’arriveront finalement jamais à s’établir comme des numéros un, à l’image des Flames de Calgary et des Sabres de Buffalo? C’est une lame à deux tranchants et le prochain directeur général n’aura pas le droit à l’erreur. Chose certaine, il n’a pas la certitude que l’avenir des Canadiens devant le filet passera assurément par Cayden Primeau.

«Les Flames de Calgary, depuis le départ de Miikka Kiprusoff, on remonte à il y a longtemps, c’était en 2013; ils ont passé 17 gardiens différents depuis ce temps-là. Les Sabres de Buffalo, Ryan Miller est parti en 2014 et ils ont passé 19 gardiens depuis ce temps-là en 8 ans. Dans le temps, ça allait de soi pour les Sabres d’échanger Ryan Miller, mais en même temps, ils ne s’en sont jamais remis. Un gardien numéro un, quand tu en as un depuis longtemps, tu tiens peut-être ça pour acquis»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En ondes jusqu’à
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.