12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «Il est temps de démanteler Facebook» -Chris Hughes

«Il est temps de démanteler Facebook» -Chris Hughes

«Il est temps de démanteler Facebook» -Chris HughesPhoto: Archives - The Associated Press
Photo: Mark Zuckerberg

S’il n’en tient qu’au cofondateur de la plateforme Facebook, Chris Hughes, le géant des médias sociaux est devenu trop gros et trop puissant et n’est soumis à aucun contrôle. Il est donc temps de le démanteler.


Celui qui a fondé le réseau social avec Mark Zuckerberg il y a maintenant quinze ans à l’université de Harvard et qui a depuis quitté en vendant ses parts en 2012 s’en est pris directement à son ancien partenaire dans une lettre ouverte dans le New York Times jeudi.

En somme, il souhaite que le réseau social soit séparé des applications Instagram et WhatsApp qui ont été intégrées à l’entreprise depuis et qui offrent selon lui un monopole des réseaux sociaux à Facebook.

«Le Facebook d’aujourd’hui n’est pas le même que celui que nous avons fondé en 2004. Celui que nous avons aujourd’hui est devenu trop gros et trop puissant et surtout Mark Zuckerberg n’a de compte à rendre à personne!»

En direct de 00:00 à 03:00
2328
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.