Aller au contenu
D'autres changements en vue chez les Sénateurs?

«Ottawa a besoin de dirigeants qui savent gagner» -Sylvain St-Laurent

«Ottawa a besoin de dirigeants qui savent gagner» -Sylvain St-Laurent
Brady Tkachuk et Josh Norris / La Presse Canadienne

Congédiement du directeur général Pierre Dorion, changement d’entraîneur, la saison des Sénateurs d’Ottawa n’est pas de tout repos. Au moment d’écrire ces lignes, l’équipe occupe le dernier rang dans l’Est et le 29e au classement général.


Écoutez le journaliste sportif Sylvain St-Laurent.


Quel bilan tracer de l’année 2023?

«Ça peut paraître bizarre pour des gens qui ne suivent pas l'équipe au quotidien, mais moi je te dirais que c'est quand même un bilan positif dans la mesure où il y a des points importants qui ont été pris dans la bonne direction. Là, le début de saison n'a pas été extraordinaire. Mais si on fait le bilan de l'année 2023, il faut aussi prendre en compte la deuxième moitié de la dernière saison, où les Sénateurs ont réussi à remonter au classement puis à se battre jusqu'à la fin du mois de mars dans le portrait des séries. Mine de rien, ce n'est peut-être pas grand-chose, mais après tout ce que les Sénateurs ont vécu dans les dernières années, c'était du progrès.

«Puis ensuite de ça, avec le changement de propriétaire, la vente de l'équipe, le fait qu'il y a plusieurs groupes qui se sont portés volontaires, puis l'arrivée de Michael Andlauer comme propriétaire. Ça a aussi eu l'effet de purifier l'air puis de marquer un point tournant par rapport à la dernière année.»

D'autres changements en 2024?

Jacques Martin a remplacé DJ Smith au poste d'entraîneur-chef il y a quelques semaines et Daniel Alfredsson, une légende à Ottawa, a été nommé adjoint.

Pour des raisons différentes, Sylvain St-Laurent ne voit ni l'un ni l'autre comme entraîneur-chef l'an prochain.

Alors, la question qui tue: Patrick Roy et les Sénateurs, est-ce un mariage envisageable?

«On a failli faire une entrevue d'une quinzaine de minutes, sans parler de Patrick Roy, ce qui n'arrive jamais au Québec. Les gens prendront ça comme ils voudront, mais je vais dire que le marché d'Ottawa a besoin de dirigeants qui savent gagner. Si Patrick Roy arrive à Ottawa pour une raison ou pour une autre, je pense qu'il va être bon. Pas nécessairement pour les raisons que tu penses, mais parce que cette ville-là, cette région-là, a besoin de gens qui savent gagner.»

Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Yanick Bouchard

«Pour moi, c'est un moment historique» -Ann-Sophie Bettez
«C'est incroyable ce qu'il fait» -Vincent Desharnais
«Tu ne peux pas prendre une punition en zone offensive...» -Martin St-Louis

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le 5h
En direct
En ondes jusqu’à 06:00