Aller au contenu
Menace de grève et pénurie de chauffeurs

Les transporteurs scolaires maintiennent la pression à Québec

Les transporteurs scolaires maintiennent la pression à Québec
/ Photo : FM93

Les bris de service de transport scolaire à Québec, attribuables à la pénurie de main-d’œuvre, sont loin d'être réglés, alors que la menace de grève s'amplifie.

Jeudi soir, les conducteurs d’Autobus Tremblay & Paradis et d’Autobus B.R. ont voté pour un mandat de grève de 14 jours, qui pourra être utilisé pour le moment propice, selon les informations du Journal de Québec. 

Ces deux compagnies d'autobus jaunes s'occupent du transport de 2 700 élèves répartis dans les centres de services scolaires des Découvreurs, de la Capitale, des Navigateurs et de la commission scolaire anglophone Central Québec.  

La représente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) pour les chauffeurs d'autobus scolaires a assuré qu'il n'y aura pas de grève avant 2023. 

Les chauffeurs demandent des augmentations salariales et plus d’heures de travail. 

Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Dupont le matin
En direct
En ondes jusqu’à 10:00