Aller au contenu
Selon le maire Marchand

La cible de 2028 tient le coup pour le tramway

La cible de 2028 tient le coup pour le tramway
/ Photo : Ville de Québec
0:00
9:32

La cible de 2028 pour la mise en marche du tramway tient le coup, du moins pour le moment, assure le maire de Québec, en dépit des délais qui s'accumulent pour la signature du contrat relatif à la fabrication des futurs wagons.

La Ville de Québec négocie depuis cet automne avec Alstom, qui est l'unique entreprise à avoir soumissionné pour le volet du matériel roulant, après le désistement de son concurrent Siemens.

Les premiers chantiers devaient s'amorcer cet été au terme des travaux préparatoires, mais ce n'est désormais plus une certitude selon le maire Bruno Marchand qui ne veut éviter de prendre son temps pour obtenir la meilleure entente. 

Les spécifications du matériel roulant sont nécessaires pour les soumissionnaires qui voudront participer à l'appel d'offres sur le volet infrastructures du projet, ce qui ne semble pas préoccuper le maire pour le moment.

«Les travaux préparatoires vont se faire comme prévu. Après ça, je ne peux pas vous répondre maintenant. On est toujours dans l'horizon 2028. Dans ce cas-ci on peut négocier, mais ce n'est pas vrai qu'on va faire fi du temps, d'autant plus qu'on l'a pis signer n'importe quoi.»

La CAQ interpellée

La dernière estimation de la facture du tramway est passée de 3,3 milliards $ à près de 4 milliards $ à la fin de 2021.

Justement, Équipe Priorité Québec, qui forme la deuxième opposition, exige qu'un plafond de dépenses pour le projet soit identifié. Son chef Patrick Paquet a écrit une lettre au premier ministre François Legault pour l'inviter à identifier une limite.

Ce dernier s'attend d'ailleurs à ce que la facture du tramway double à 8 milliards de dollars lors de la prochaine mise à jour qui tiendra compte de l'inflation de 2022.

ÉPQ considère que le projet ne doit pas dépasser les 4 milliards $ et que la contribution de la ville ne peut pas franchir plus de 300 millions $.

La ville s'est pourtant engagée à payer 8,9% de la facture totale, incluant les dépassements de coûts.

L'opposition officielle Québec d'abord, pour sa part, comprend que les citoyens ont une limite, mais refuse de se ranger derrière l'idée d'un plafond budgétaire.

Écoutez les détails dans l'extrait ci-dessus.

Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Sylvain Bouchard

Première heure intégrale
Ouverture: Canicule #3, Écoeuré du 3e lien, 3e lien à Montréal, Mots retirés
Marc Boilard : Pourquoi je n'irai jamais en politique
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Lavallée
En direct
En ondes jusqu’à 20:00