Aller au contenu
Un producteur nous explique

Les fraises des États-Unis moins chères que celles du Québec: voici les raisons

Les fraises des États-Unis moins chères que celles du Québec: voici les raisons
La saison 2024 s'annonce exceptionnelle / Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

P-A et son équipe ont reçu Louis Bélisle, vice-président de l'Association des producteurs de fraises du Québec et copropriétaire de la ferme A. Bélisle et Fils.

Il discute des défis auxquels sont confrontés les producteurs du Québec face à la concurrence des fraises importées de la Californie et du Mexique, vendues moins cher malgré les coûts de transport.

Il mentionne que les fraises québécoises sont supérieures en goût et que les producteurs locaux sont plus réglementés et moins subventionnés que leurs homologues américains.

Malgré une année 2023 difficile, la saison actuelle s'annonce prometteuse avec une récolte précoce et abondante.

Écoutez l'entrevue complète dans l'extrait ci-dessus.

Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec P-A Méthot

Deuxième heure
Troisième heure
Première heure

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Dupont le matin
En direct
En ondes jusqu’à 10:00