Aller au contenu
Le Nouveau Front populaire en tête

Élections françaises: «Pour gouverner, ça va être un scénario compliqué»

Élections françaises: «Pour gouverner, ça va être un scénario compliqué»
Des gens sont rassemblés sur une grande place de Paris pour assiter notamment au discours de Jean-Luc Mélenchon. / Cogeco Nouvelles / Any Guillemette

La coalition de gauche du Nouveau Front populaire a causé la surprise en arrivant en tête du second tour des élections législatives françaises. La stratégie pour bloquer l'extrême droite a visiblement fonctionné. Or, l'alliance gauchiste n'a pas obtenu la majorité.


Écoutez la journaliste de Cogeco Nouvelles, Any Guillemette, qui discute avec l'animateur Louis Lacroix des nombreux désistements de candidats entre les deux tours. Par la suite, Chedly Belkhodja, professeur à l'École des affaires publiques et communautaires de l'Université Concordia, partage son analyse au sujet des élections législatives en France.


L'alliance de gauche du Nouveau Front populaire a créé la surprise en prenant la tête dimanche en surpassant la coalition présidentielle et le Rassemblement national. Cette percée laisse l’Assemblée nationale sans majorité claire, plongeant le pays dans l'incertitude politique.

Certes, l'alliance de la gauche a remporté 182 sièges à l'Assemblée nationale, mais elle est loin d’obtenir les 289 députés nécessaires pour former une majorité au Palais Bourbon, le siège de l’Assemblée nationale.

Jean-Luc Mélenchon, l'une des têtes d'affiche du Nouveau Front populaire, s'est dit «extrêmement soulagé». Il a par ailleurs appelé Emmanuel Macron à reconnaître sa défaite, peu après l'annonce des premiers résultats.

Quant à Jordan Bardella, jeune président du Rassemblement national, il était très mécontent de la tournure des événements. Son parti d'extrême droite est arrivé au troisième rang avec 143 députés.

Le parti Ensemble, du président Emmanuel Macron, est deuxième avec 168 sièges. 

En réaction aux premiers résultats, et fidèle à la tradition, le premier ministre Gabriel Attal a annoncé dimanche soir qu'il remettra sa démission aujourd'hui.

«Emmanuel Macron voulait clarifier les choses avec cette élection. Au lendemain des élections, c'est peut-être plus claire pour avoir écarté le Rassemblement national, mais pour trouver une manière de gouverner, ça va être un scénario compliqué.»

À écoutez aussi: 

Couverture en France : Any Guillemette ! La coalition de la gauche a créé la surprise en France

Victoire du Front populaire: Comme si le Parti québécois et Québec solidaire avaient voulu vaincre François Legault

Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!Abonnez-vous à l’infolettre du FM93!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

«On a construit une équipe de valeureux soldats autour de Messi»
Camp de développement du CH: «C'est un rêve qui s'est réalisé» -Charles Savoie
L'immunité partielle accordée à Trump est «lourde de conséquences»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Trudeau-Landry
En direct
En ondes jusqu’à 15:00